En route pour l’école

Technique
Aquarelle, Carnet de voyage, Népal
A propos de ce dessin

En route pour l’école

Il est 9h 30. Kamala (5 ans), Dawa (6 ans) et Latshmi (7 ans) se préparent pour aller à l’école. Ils ont revêtu le pantalon, le pull bleu marine et la chemise bleue obligatoire de l’école publique. Les uniformes sont tout neufs : une association Taïwanaise a, au printemps, fait un don à l’école pour l’achat de nouveaux uniformes.

Au Népal, l’école publique est gratuite de la 1ère à la 5ème année (école primaire soit de 6 à 10 ans environ). Par contre les uniformes et les fournitures scolaires ne sont pas fournis. Les parents, surtout dans les villages, n’ont souvent pas les moyens de payer le matériel. Cette donation a donc été une bénédiction pour la communauté.

Le taux de scolarisation au Népal est assez faible, surtout dans les villages. Beaucoup d’enfants ne vont pas  régulièrement à l’école, ou doivent se contenter de quelques années d’études seulement parce qu’on a besoin d’eux pour les tâches domestiques et les travaux aux champs.

Pour Kamala, Dawa et Latshmi, l’école n’est pas trop loin : 15 minutes à pied, par un sentier contournant les maisons et les champs. Mais dans certains villages, il n’y a pas d’école et les enfants doivent marcher plus d’une heure chaque matin et chaque soir.

 


On the way to school

It is 9:30 am. Kamala (5 years old), Dawa (6 years old) and Latshmi (7 years old) are getting ready to go to school. They wear the trousers, the navy blue sweater and the compulsory blue shirt of the public school. The uniforms are brand new: a Taiwanese association donated to the school in the spring for the purchase of new clothes.

In Nepal, public school is free from 1st to 5th grade (primary school is about 6 to 10 years old). But uniforms and school supplies are not provided. Parents, especially in the villages, often can not afford the equipment. This donation was therefore a blessing for the community.

The school enrollment rate in Nepal is quite low, especially in the villages. Many children do not attend school regularly, or have to settle for a few years of schooling only because they are needed for domestic chores and field work.
For Kamala, Dawa and Latshmi, the school is not too far : 15 minutes on foot, by a little path going around the houses and fields. But in some villages there is no school and children have to walk more than an hour every morning and evening.

Aucun commentaire

Publier un commentaire