Le forgeron de Loding

Technique
Aquarelle, Carnet de voyage, Népal
A propos de ce dessin

Le forgeron de Loding

Visite à l’atelier du forgeron : Il y fabrique de nombreux outils pour les agriculteurs du village. Une de ses spécialités, c’est le khukuri, le fameux couteau népalais, utilisé au quotidien. Le couteau fait aussi partie de l’arme de base des soldats « Ghurkas ». La lame est généralement courbe, avec une petite encoche à la base, permettant au sang ou à la sève de s’écouler sans couler sur la poignée. Le forgeron propose parfois ses couteaux  avec un fourreau emballé dans du cuir. Il contient alors un petit couteau supplémentaire appelé  karda.

L’autre spécialité, c’est le bol tibétain ou bol chantant. La tradition veut que le bol soit forgé dans un métal composé de 7 métaux différents : argent, cuivre, étain, fer, mercure, or et plomb.

Le forgeron fait partie de la caste des intouchables. Bien que la notion de caste soit abolie officiellement depuis la fin des années 1990, les traditions perdurent. Ainsi, lorsqu’il livre un de ses outils, il reste à l’entrée de la maison de l’acheteur.


 

Loding’s blacksmith

Visit to the blacksmith’s workshop: He makes many tools there for the farmers of the village. One of its is the khukuri, the famous Nepalese knife, used daily. This knife is also the well-known Ghurkas’ weapon . The blade is generally curved, with a small notch at the base, allowing blood or sap to flow without flowing over the handle. The blacksmith sometimes offers his knives with a sheath wrapped in leather. It then contains an additional small knife called karda.

The blacksmith makes also Tibetan bowl or singing bowl. The bowl is forged from  7 different metals: silver, copper, tin, iron, mercury, gold and lead.

The blacksmith is part of the untouchable caste. Although the notion of caste has been officially abolished since the late 1990s, traditions continue. And when he delivers one of his tools to a buyer’house, he stays at the entrance and is not allowed to go further.

 

Aucun commentaire

Publier un commentaire