Les barottes, barreaux en bois ou en fer forgé

Technique
Aquarelle, Carnet de voyage, cuba
A propos de ce dessin

Les barottes, barreaux en bois ou en fer forgé

A Trinidad, comme dans la majorité de l’ile, chaque fenêtre est protégée par des grilles. Traditionnellement, les cubains posaient des « barottes », barreaux en bois tourné (XVIIIe siècle). Puis ces derniers ont été remplacés, à partir du début du XIX e siècle par des grilles en fer forgé. Le travail du bois ou du fer révèle la fibre artistique cubaine, dans les volutes et les courbes que les artisans ont sculptées. Ce sont de véritables oeuvres d’art qui rappellent les années resplendissantes de Trinidad.

Ces grilles permettent de protéger les maisons, surtout lorsque les fenêtres ouvertes laissent l’air circuler et rafraichir l’intérieur

Autrefois, protégées par les barottes, les femmes écoutaient leur amoureux leur faire la cour ! Ce n’est que lorsque l’amoureux était allé se présenter et avait accepté par le patriarche, qu’il pouvait entrer dans la maison de sa belle. La famille pouvait dés lors préparer le mariage.


 

Barottes, turned wood or iron barrels

In Trinidad, like in the majority of the island, each window is protected by grids. Traditionally, Cubans posed « barottes », barrels turned wood (eighteenth century). Then these were replaced, from the early nineteenth century wrought iron gates. The work of wood or iron reveals the Cuban artistic fiber, in the scrolls and curves that craftsmen have carved. They are true works of art that recall the resplendent years of Trinidad.

These grills help protect homes, especially when open windows let the air circulate and refresh the interior

In the past, protected by the gates, the women listened to their lovers to court them! It was only when the lover had gone to introduce himself and when he had been accepted by the patriarch that he could enter the house of his lover. The family could then prepare the weeding.

Aucun commentaire

Publier un commentaire