Les Tamangs, peuple de l’Himalaya

Technique
Aquarelle, Carnet de voyage, Népal
A propos de ce dessin

Les Tamangs, peuple de l’Himalaya

Les Tamangs sont une des 59 ethnies du Népal. Leur nom viendrait des mots « Ta » signifiant cheval et « Mang » signifiant cavalier ou marchand, selon les traductions. D’origine Tibéto-Birmane, ils ont leur propre culture, leur langue (le tamang). La majorité d’entre eux (90 %) est Bouddhiste. Cependant, au village, à coté des Lamas,les prêtres bouddhistes, un des personnage central est le Chaman. C’est notamment le premier consulté en cas de problèmes de santé, avant le médecin.

Les Tamangs seraient environ 1,5 millions de personnes. Ils vivent à l’est du Népal, dans la région de l’Everest, mais aussi dans la vallée de Katmandu, dans le Langtang et un peu à l’est de Pokhara, dans le Manaslu. C’est une des communautés autochtones les plus importantes du Népal. Et aussi une des plus discriminées, les Tamang étant considérés tout juste au-dessus des Intouchables dans la hiérarchie Hindouiste.

C’est parmi eux que ce carnet de voyage vous invite, le temps d’un été.


 

The Tamangs, people of the Himalayas

The Tamangs are one of the 59 ethnic groups of Nepal. Their name would come from the words « Ta » meaning horse and « Mang » meaning rider or merchant, depending on the translations. Of Tibetan-Burmese origin, they have their own culture, their language (Tamang). The majority of them (90%) are Buddhist. However, in the village, next to the Lamas, one of the central characters is the Shaman. This is especially the first consulted in case of health problems, before the doctor.

The Tamangs would be about 1.5 million people. They live in eastern Nepal, in the Everest region, but also in the Kathmandu valley, in Langtang and a little east of Pokhara, in Manaslu. It is one of the most important indigenous communities in Nepal. And also one of the most discriminated, the Tamang being considered just above the Untouchables in the Hindu hierarchy.

It is among them this travel diary invites you, the time of a summer.

Aucun commentaire

Publier un commentaire