De Numbur et Khatang, vers les rizières

Technique
Aquarelle, Carnet de voyage, Népal
A propos de ce dessin

De Numbur et Khatang, vers les rizières

C’est désormais le moment de retourner à Kathmandu. Nous reprenons nos sacs quittons Loding, après un dernier au-revoir à Karsang, Dumbaré, Mingmar …. Le temps n’est pas au plus beau et nous empruntons la Jeep pour nous rendre à Salleri. C’était un bonne idée, vue les trombes d’eau qui nous ont accompagné sur le reste du chemin, et qui ont continué tout l’après midi et la nuit.

Au petit matin, nous nous levons avec un beau soleil, au point que nous pouvons admirer la chaine de l’Himalaya : Une vue très rare à cette période de mousson. Sur le chemin du retour, nous identifions Numbur (6959m) et Khatang (6853m), à peine cachés derrière quelques nuages blancs.

La route descend rapidement, traverse les collines et rejoint la vallée de la Koshi River et ses rizières. Au bord de l’eau, des groupes d’hommes et de femmes s’activent dans les champs pour planter le riz. L’air chaud et humide est idéal pour cette culture ici.


 

From Numbur and Khatang to the rice fields

It’s now time to return to Kathmandu. We take our bags and leave Loding, after a last goodbye to Karsang, Dumbaré, Mingmar …. The weather is not really beautiful and we take the Jeep to go to Salleri. It is a good idea, considering the waterspouts that accompanied us on the rest of the way, and that continued all the afternoon and the night.

In the early morning, we get up with a beautiful sun, to the point that we can admire the chain of the Himalayas : A very rare sight at this time of monsoon. On the way back, we can identify Numbur (6959m) and Khatang (6853m), barely hidden behind a few white clouds.

The road descends quickly, crosses the hills and joins the valley of the Koshi River and its rice fields. At the edge of the water, groups of men and women are busy in the fields planting rice. Hot, humid air is ideal for this crop here.

Aucun commentaire

Publier un commentaire