Coiffeur de rue

Technique
Aquarelle, Carnet de voyage, cuba
A propos de ce dessin

Coiffeur de rue

De l’autre coté de la rue, un coiffeur s’est installé sous l’avocatier. Ses clients attendent tranquillement leur tour, à l’ombre de l’arbre immense.

Les cubains sont à 70 % fonctionnaires. Mais le salaire moyen de 30 euros ne leur permet pas de vivre décemment. Depuis l’ouverture au petit entrepreneuriat privé, ils ont souvent recours à des « petits boulots » leur permettant d’arrondir les fins de mois, voire de gagner plus que leur salaire de fonctionnaire. De plus en plus d’entre eux cumulent les emploies de fonctionnaire et coiffeur, mécanicien, statut vivante, conducteur de vélo-taxi…. C’est sans doute aussi le cas de ce coiffeur, proposant ses services aux gens du quartier.

Toutes les aquarelles de ce voyage sont rassemblées dans un carnet: De Santiago de Cuba à La Havane »,en vente ici


 

Street hairdresser

On the other side of the street, a hairdresser has settled under the avocado tree. His clients are quietly waiting their turn, in the shade of the huge tree.

Cubans are 70% civil servants. But the average salary of 30 euros does not allow them to live decently. Since the opening to the small private entrepreneurship, they often resort to « odd jobs » allowing them to round the end of the month, or even to earn more than their civil servant salary. More and more of them combine the jobs of official and hairdresser, mechanic, living status, bike-taxi driver ….

Aucun commentaire

Publier un commentaire