Trek des monastères

Dommage de faire un séjour au Népal sans faire de trek. La saison de la mousson n’étant pas propice aux longs treks, ce sera un petit  de 3 jours , qui permettra de découvrir un peu plus la culture bouddhiste

trek des monastères 3 jours

PROGRAMME TREK DES MONASTÈRES

Jour 1 – Loding – Phaplu – Saleri Bazar : 3 heures de marche
Départ à 9 h – Arrivée en fin de matinée à Phaplu – déjeuner à Saleri Bazar près du monastère – Visite du monastère Sherpa kendhara – Diner et coucher en lodge à Phaplu

Jour 2  Phaplu – Junbesi : 5 heures de marche
Départ à 8 h 30 – Pause dans une ferme aquacole de truites – arrivée à Junbesi en début d’après midi – Déjeuner – Visite du monastère Tashi Thongmon datant du XVI siècle – Diner et coucher en lodge à Junbesi

Jour 3 Junbesi – Loding : 5 heures de marche
Départ à 9 h – Pause dans la ferme aquacole – Traversée de villages par les chemins empierrés – Pause thé en haut du sentier – Arrivée à Loding vers 15 h

trek chemin forestier solukhumbu

LES CHEMINS DU SOLUKHUMBU

De Loding à Salleri Bazar, le trek emprunte les chemins du quotidien des villageois .

La première étape rattrape la piste de terre reliant le village de Loding à Salleri. Le chemin descend jusqu’au bord du torrent, contourne le stuppa et remonte sur l’autre versant, passant près des bâtiments administratifs de Loding (Cabinet médical, bureau des impôts…)

Puis la piste de terre suit une longue descente vers Solu Khola, vers le pont permettant de traverser Solu River. Cette route est récente et le pont est encore en cours de construction. De nombreuses personnes reviennent ou vont vers l’un des villages surplombant la piste. Celle-ci continue ensuite vers Salleri, mais nous prenons un raccourci qui nous fait gagner 2 kilomètres.

Le sentier empierré grimpe à travers les champs de maïs, serpente entre les hameaux. On y rencontre un vendeur de tapis, des enfants allant à l’école, des femmes revenant du marché. Au loin, résonnent les chants d’une cérémonie funéraire.

Après une grimpette à travers la forêt, le sentier débouche près de l’aéroport de Phaplu. Notre logement : Numbur Lodge, juste à coté, où nous nous avions déjà dormi au début du séjour. Mi juillet, c’est encore plus calme.

Sherpa Kendhara Salleri

Après avoir posé nos sacs, direction le monastère de Sherpa Kendhara. Nous arpentons les ruelles de Phaplu et Salleri, serpentant entre les petites échoppes d’alimentation, les boutiques vendant les vêtements, sacs ou gadgets pour les touristes, les lodges…

Sherpa Kendhara est le monastère local. On y entre en passant sous un arche d’entrée. Dans la cour, un stuppa blanc et un moulin à prières géant dans son abri. Plus loin, un long bâtiment héberge les cuisines et l’école de bouddhisme. De l’autre coté de la grande cour, le temple rectangle abrite la salle de prière, entourée des traditionnels moulins à prières.

Une visite guidée de la salle de prière par le Lama, une petite pause assis au soleil dans la cour, pour donner les nouvelles d’un cousin, d’un voisin…, et une petite collation dans la grande cuisine du monastère : des pommes de terre en robe des champs arrosé de thé au beurre salé. Un après midi bien tranquille !

Le stuppa (ou shorten en tibétain)

Le Stuppa représente les trois refuges du bouddhisme :

– les quatre marches du bas symbolisent la communauté des religieux (sangha),
la base cubique renvoie à l’enseignement de Bouddha (dharma),
– le bulbe renversé évoque le Bouddha lui-même
– au dessus, treize disques empilés, symbolisant l’élément feu et les treize états supra-humains.
– au sommet une demi-lune  représentant l’air et un cercle s’effilant en pointe, représentant le ciel et la lumière sacrée du Bouddha.

Le stuppa, tout comme le Gompa, doit toujours être contourné par la gauche.
Carnet de voyage "Un été dans un village Tamang"

Ces aquarelles vous plaisent ? Elles sont rassemblées dans une carnet de voyage « Un été dans un village Tamang«  disponible dans la boutique

No Comments

Post A Comment